Recherche Avancée

Plus d'options de recherche
Nous avons trouvé 0 résultats. Voir les résultats
Vos résultats de recherche

Les étapes à suivre pour vendre un bien immobilier avec une agence immobilière

Posté par Virginie DELHAYE de BARJAC sur 20 mai 2023
0

Vous avez décidé de vendre un bien immobilier ? Que ce soit pour acheter un nouveau logement ou pour réaliser une plus-value, faire appel à une agence immobilière représente de nombreux avantages. Premièrement, vous gagnez généralement du temps en coopérant avec ces commerciaux spécialisés. De plus, vous bénéficierez de leur vaste réseau de prospects et d’acheteurs.

Si vous avez pris la décision de mettre votre bien immobilier sur le marché, voici les différentes étapes à suivre pour réaliser votre vente en partenariat avec une agence immobilière.

Première étape : bien choisir l’agence immobilière

Faire le choix de travailler avec une agence immobilière pour vendre son bien immobilier constitue une étape primordiale. Cela signifie que vous confiez à cette entreprise spécialisée la responsabilité de mettre votre maison ou votre appartement sur le marché.

L’agence se charge en premier lieu de l’évaluation du bien pour en tirer le meilleur prix tout en s’adaptant au secteur. Par la suite, elle procède à la mise sur le marché pour offrir une visibilité dans un marché parfois saturé. Lorsque les acheteurs se manifestent, l’agence se chargera d’organiser les visiteurs. Au moment de conclure la vente, l’agence vous accompagnera de la signature de la promesse de vente jusqu’à celle de l’acte authentique auprès du notaire.

Privilégiez une agence immobilière bien implantée dans votre ville ou votre quartier pour accélérer la vente et trouver les bons acheteurs. Si vous avez un appartement à Lyon, mandatez donc une agence spécialisée dans la capitale des Gaules.

Voici les principaux avantages de recouvrir à une agence immobilière pour la vente de votre bien :

  • Vous avez l’esprit tranquille. Vous pourrez ainsi continuer à vos activités pendant que la prospection se déroule ;
  • Vous éviterez les abus ou les profils à risque ;
  • Vous bénéficierez de conseils d’experts tout au long de la vente ;
  • Vous ne subissez pas le stress qu’aura entraîné une vente par vos propres moyens ;
  • Vous avez plus de chance de vendre plus rapidement.

Choisir le mandat entre le vendeur et l’agence immobilière

Pour qu’une agence immobilière puisse proposer votre bien à la vente, il lui faut signer un mandat. Pour cela, vous aurez le choix parmi trois types de collaboration :

  •       Le mandat simple : vous pourrez travailler avec plusieurs agences immobilières. De plus, vous aurez la possibilité de prospecter de votre côté ;
  •       Le mandat semi-exclusif : vous ne travaillez qu’avec une seule agence, mais vous vous réservez le droit de prospecter personnellement ;
  •       Le mandat exclusif : vous accordez à l’agence immobilière l’entière responsabilité de promouvoir et de vendre votre maison ou votre appartement.

Si vous avez l’assurance d’avoir trouvé une agence immobilière professionnelle et bien implantée, le mandat exclusif constitue le meilleur choix. Vous bénéficierez généralement d’un service personnalisé.

Le contrat entre un vendeur et son agence immobilière dure généralement trois mois et doit comporter plusieurs mentions obligatoires :

  • Les informations et les coordonnées du vendeur ou des vendeurs dans le cas d’une indivision ;
  • Les coordonnées de l’agent mandataire avec le numéro de la carte d’immobilier.
  • La fiche descriptive du bien immobilier à vendre ;
  • Le prix du bien en fonction de l’évaluation effectuée par une tierce personne ou par l’agent lui-même ;
  • La durée du mandat ainsi que les clauses de résiliation et de prorogation. Pour information, cette durée est irrévocable après un délai de rétractation de 14 jours ;
  • Une description claire de la méthodologie de vente de l’agence immobilière ;
  • Le montant de la commission de l’agence.

Réaliser les diagnostics immobiliers nécessaires

Si vous n’avez pas encore réalisé les diagnostics obligatoires en amont du mandat de l’agence immobilière, celle-ci peut vous demander de les effectuer, puisque ces derniers sont obligatoires et doivent être remis à l’acheteur.

Voici la liste des diagnostics obligatoires :

  • L’attestation d’absence d’amiante pour les biens anciens ;
  • L’état du branchement au gaz pour les logements de plus de 15 ans ;
  • L’état du circuit électrique pour les biens de plus de 15 ans ;
  • L’état des risques naturels ;
  • Le diagnostic termites ;
  • Le constat du risque à l’exposition au plomb ;
  • Le diagnostic de l’assainissement ;
  • Le diagnostic bruit ;
  • Le diagnostic de performance énergétique ;
  • L’audit énergétique pour les biens énergivores.

Le carnet d’information du logement n’est pas obligatoire, mais peut augmenter la plus-value du bien s’il démontre que votre bien est régulièrement entretenu.

La recherche des acheteurs et la visite du bien

Lorsque tout est mis en place, il est temps pour l’agence de mettre le bien sur le marché. Préalablement, l’agence immobilière se sera déplacée à votre maison ou à votre appartement à vendre pour y prendre des photos. Le rendu de leurs clichés est bien souvent meilleur grâce à leur expérience dans la valorisation des biens à vendre.

Une bonne agence immobilière rédige une annonce précise dans la description du bien pour viser précisément le public intéressé. On évite ainsi les visites inutiles et particulièrement chronophages.

La validation de la meilleure offre

Lorsque plusieurs acheteurs se positionnent en soumettant leur offre, prenez le temps de discuter de la solidité de leur dossier. Outre la méthode de financement, il faut également déterminer si l’acheteur est réellement motivé par l’acquisition de votre maison ou appartement. Les profils les plus motivés ont généralement contacté leur banque avant de visiter les biens pour vérifier leur capacité d’emprunt.

S’il n’y a qu’une seule offre, le vendeur est tenu de l’accepter si celle-ci correspond au prix demandé dans l’annonce.

Si la personne intéressée décide d’acheter, vous pourrez vous engager à la vente en signant une promesse de vente. Durant une période fixée, l’acheteur peut encore se désister, mais en contrepartie de l’option prise, il doit verser une indemnité. Si chaque partie s’engage, c’est un compromis de vente qu’il faut signer et le futur acquéreur déposera alors un dépôt de garantie correspondant de 5 à 10 % du prix du bien.

La signature de l’acte de vente authentique auprès d’un notaire

Chaque vente immobilière se conclut devant le notaire. Toutes les parties sont présentes pour signer l’acte authentique. S’il y a eu une indemnité d’immobilisation ou un dépôt de garantie, le montant sera clairement inscrit dans le contrat. Les frais du notaire reviennent généralement à l’acheteur. À la fin de la procédure, vous pourrez remettre les clés avec les félicitations d’usage.

Paiement de la commission de l’agence immobilière à la fin de la vente

L’honoraire de l’agence immobilière incombe habituellement au vendeur, mais cela peut également incomber à l’acquéreur. En optant pour un prix de vente incluant la commission, on peut afficher la mention « Frais d’agence inclus » (FAI) qui rendra le bien plus attractif.

Le moment de paiement de la commission de l’agence est noté dans le mandat avec la mention de son montant. Si le mandataire n’a pas réussi à vendre le bien, il ne perçoit aucun honoraire. La somme est prélevée sur le montant de la vente.

Croix Rousse Immobilier

Comparer les annonces